• Accueil
  • > « et l’écologie dans tout ça..? eh…tu dors ou quoi..? Jamais t’en parles..? »

« et l’écologie dans tout ça..? eh…tu dors ou quoi..? Jamais t’en parles..? »

Parlons-en !

L’économie égocentriquo-libérale  actuelle est par définition non pérenne, donc non écologique, non durable. Il faut tout revoir et en priorité re-localiser l’économie et se rendre alimentairement indépendants. Recréer des entreprises, si possible coopératives, de  maraîchage et d’élevage de proximité, ouvrir dans chaque département des abattoir,  avec laboratoire agréé pour que chaque éleveur puisse vivre de son travail en évitant les intermédiaires, favoriser la vente direct, organiser la filière paysanne en filière courte, le plus court possible.

Les circuits de distribution actuels dépendent des enseignes omniprésente tout au long de la chaîne. Les emploies sont sous payés et les contrats à temps partiel histoire de justifier le RSA qui prend le relais: SCANDALEUX !! Les plus petites surface de proximité sont de véritables enclos d’esclavagisme: 70h/semaine pour une paye de 700€ pour les gérants souvent mari et femme soit 1400€ pour le couple; ils n’ont pas ou très peu le droit d’acheter en directe à des producteur locaux. Qu’il en soit ainsi ! Nous devons donc encourager les commerçants à se rapprocher des producteurs et vis et versa pour que la chaîne soit courte et profite à tous NOUS N’AVONS PAS BESOIN DES ENSEIGNES CE SONT EUX QUI ONT BESOIN DE NOUS: nous avons donc le pouvoir de dire non et de nous en passer.

Je vous invite a longer les nationales. TOUS LES MAGASINS SONT DES ENSEIGNES NATIONALES VOIR INTERNATIONALES ÇA SUFFIT !!! La circulation de l’argent est par le biais de ces enseignes orienté vers les mêmes poches et ne profites qu’à leurs propriétaires. Les gérants usent des mêmes armes diaboliques que leurs employeurs pour tirer financièrement leur épingle du jeux. Les employés eux sont au smic voir moins, à mi-temps, bref sous payés la aussi par rapport aux besoins réels de chacun. Pour lutter contre ce détournement financier qui n’a rien de hasardeux, une seule solution. Acheter en directe aux fabricants ou dans une surface de vente  indépendante et recréer des entreprises françaises de manufacture de proximité si possible en coopératives.

 

Il faut petit à petit faire de la France un territoire labélisé bio et sans ogm en mettant tout en oeuvre pour rendre les pesticides et engrais chimiques utilisable uniquement en cas de « Plan de sauvetage » autorisé par décret, former nos paysans aux méthodes ancestrales le permettant, et faire ainsi en sorte qu’ils vivent correctement de leur travail puisque le prix de vente net paysan serait enfin réel, les marges des intermédiaires étant supprimées. Les subventions seraient ainsi petit à petit supprimées à leur tour. cette option créatrice d’entreprise  et d’emplois de proximité est salvatrice pour nos enfants et prend en conte certes l’aspect financier mais également humain.
La constitution rendra l’air, l’eau, et la graine et la terre bien de l’humanité. Nul ne pourra s’approprier l’un de ces éléments essentiel à la vie:

pour la terre,toute entreprise ou particulier tentant de s’en emparer ou ayant une activité polluante ou dégradante pour ces concitoyens se verrait confisquer le droit de jouissance de celle-ci, la jouissance vous l’aurez compris ayant remplacé la possession.

 

La pêche doit être réorganisée de manière à interdire les bateaux-usine de pêche en haute mer et favoriser les petites et moyennes embarcations. La aussi filière courte et carburant bio ou moteurs propres de nouvelles génération.

 

Pour ce qui est des énergies, sortir du nucléaire est une priorité. Il faut Multiplier les solutions alternatives et les adapter au terrain, aux possibilités locale. Par exemple, utiliser tout les toit des entrepôts des zones industrielle pour faire du solaire, multiplier les différentes éoliennes privées ou collectives, légiférer pour chaque construction soit passive et créatrice d’une manière ou d’une autre d’énergie renvoyée sur de minis réseaux sous gestion de EDF qui doit impérativement rester entreprise nationale au service des citoyens. Se libérer également par ce biais de toutes les énergies fossiles quelle qu’en soit la nature et l’utilisation.

 

Les véhicules utilisant de l’énergie fossile doivent être sans exception bridés à 110 km/h et bridé en puissance dans un premier temps, puis taxés au km . Les constructeurs qui ont des solutions mais tardent sous la pression du lobby pétrolier à agir, devront sortir leurs modèles à hydrogène air comprimé ou à eau etc… dans les deux ans à des prix revus à la baisse. Les produits manufacturés seront taxés en fonction de l’éloignement du lieu de fabrication pour compenser le bilan carbone.

 

Le train et l’avion ne devront plus être en concurrence sur la France. Le train devra être privilégier pour les déplacements nationaux et européens, et l’avion pour les déplacements trans-méditerranée transatlantique et lointains. Reste là à mettre en place les structures nécessaires. Le transport de marchandises doit se tourner vers le rail et le fluvial, les poids-lourds ne doivent assurer que des liaisons courtes, locales. Les transports aérien alternatifs commencent a voir le jour comme le zeplin aujoud’hui sûr mais là aussi avec moteurs nouvelles énergies.

 

Laisser un commentaire

 

Le Blog-Notes d'Yves Baumul... |
RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN |
actualites politiques natio... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Changer Amiens
| Parti de Gauche. Commission...
| siolgnal