• Accueil
  • > déflation : l’arme fatale !

déflation : l’arme fatale !

A chaque augmentation de salaire, la réaction au combien justifiée dans l’état d’esprit actuel est la suivante :  » c’est bien beau d’augmenter les salaires, mais ça va automatiquement  faire de l’inflation, alors ça sert à rien… ».

Et oui ! c’est automatique ! pourquoi réfléchir quand on peut faire simple ? Réaction naturelle pour notre économie basée sur le toujours plus de profits hiérarchique et notre comptabilité aux arguments implacables: les entrées de caisse doivent compenser les sorties. J’augmente les salaires donc j’augmente mes prix. Voilà, bonsoir, rentrez chez vous c’est terminé…. Que nenni ! C’ est sans compter sur les décisions maintenant courageuses de nos serviteurs législateurs qui vont mettre en place les mécanismes suivants:

pour connaître l’inflation (ou la déflation), il faut connaître les prix de vente des produits à un moment donné, et les comparer aux derniers relevés de prix effectuer. Et pour cela, il existe une liste de produits sélectionnes (soyons vache) de manière dirigée, et des spécialistes  étudient l’évolution de leur prix de vente. La différence entre deux relève de prix donne l’ inflation (ou la déflation).

D’abord, pourquoi faire une seule sélection n’ayant aucun sens ni intérêt que celui de la rendre opaque?  Ne vaudrait-il pas mieux créer plusieurs paniers de manière à ce qu’ils soit exploitables ?   Par exemple, un panier concernant les produits comestibles, un autre les biens mobiliers et immobiliers, un autre concernant les véhicules (voiture, moto, essence, ..)  un autre concernant les services administratifs privés  ou non (banque, assurances, etc.)…; bref 4 à 5 paniers définis permettraient de faire une photographie plus juste  par branche et de voir plus facilement où le bât blesse (pour agir après, vous voyez …?). La combinaison des différents paniers donnerait donc l’inflation. Et qu’est ce qu’on en fait ? La parution des chiffres devenant trimestrielle, si l’inflation  constatée est de 1% lors du trimestre écoulé alors les salaires augmentent de 1,3% le trimestre suivant. S’il y a déflation, et bien tant mieux, c’est du pouvoir d’achat de gagné. Le mécanisme se trouvant alors inversé il obligera les dirigeants d’entreprise à se creuser la tête, et trouver des solutions nouvelles. Si j’en ai ? ça se pourrait bien ….

Cette mesure associée aux précédentes auront un effet obligatoirement positif sur le chômage. On peut même annoncer un basculement là aussi de la loi de l’offre et de la demande (tiens tiens….) en faveur de l’employé. Rien ne vous empêche donc de renégocier votre salaire dans votre entreprise ou ailleurs. la répartition des bénéfices ce lisse alors tout naturellement de même que les écarts de salaires puisque l’employeur n’a plus la solution d’augmenter ses prix !

Mais voilà; un pays où la répartition des salaires serait plus juste, où l’exclusion serait réellement combattue, provoquerait un afflux d’immigration. Il faut donc agir en même temps sur cette conséquence en revoyant totalement le fonctionnement de l’humanitaire et notre relation aux pays pauvres ou  en voie de développement. Tout est lié !…..tout est lié…

 

Laisser un commentaire

 

Le Blog-Notes d'Yves Baumul... |
RÉFLEXIONS D'UN CITOYEN |
actualites politiques natio... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Changer Amiens
| Parti de Gauche. Commission...
| siolgnal